Candidats recalés Un expert explique le pourquoi du comment

Quand on vous explique vous ne voulez rien comprendre et des fois vous taxez les gens de partisans. Je vous avais bien dit que les doublons risquent de tuer tous vos espoirs d’être candidat. L’on vous avait expliqué que le premier à déposer n’aura pas de doublon. C’est juste une question de bon sens. Pour parler de doublon il faut une comparaison avec au moins un autre fichier. La liste de Benno, première coalition à déposer, aurait été comparée à quelle autre liste ? Quand je vois certains se demander comment la coalition Benno Bokk Yakaar à fait pour se retrouver avec zéro doublon, je me dis que la formation est le point faible dans nos partis politiques. Pour parler de doublon il faut une comparaison avec un autre fichier déposé avant. Qui l’a fait avant le candidat Macky Sall ? C’était cela le combat qu’il fallait gagner.

Le rang dans le dépôt est d’une importance capitale. Plus vous êtes loin dans l’ordre de dépôt plus vos chances d’avoir des doublons sont grandes.
C’est ce qui a anéanti les efforts par exemple de Monsieur Bougane Gueye Dany. Quand j’ai entendu dire qu’il attendait le dernier jour pour déposer, je me suis dit que les doublons vont infester son fichier car comparé à ceux de tous ceux qui ont déposé avant lui. Si vous êtes le vingtième (20e) à avoir déposer, alors vos 68.000 parrains seront comparés à 1.292.000 parrains (19X68.000 ; 19 représentant le nombre de candidats ayant déposé avant vous). Imaginez maintenant si vous êtes le 27e à aller au conseil constitutionnel pour le dépôt.
Pour d’autres le travail a été très mal fait. Ils n’ont fait que comparer leurs parrains avec le fichier électoral à eux remis lors des élections législatives alors que cela ne règle que la question de la présence ou non du parrain dans le fichier.Publicité

Pour éviter ensemble les doublons, l’opposition n’a pas bien travaillé. Après les dépôts il fallait mettre sur place une commission chargée de vérifier les doublons entre eux d’abord et permettre de préparer leur stock de réserve à déposer une fois recalé. Il leur serait rester que la comparaison avec la liste de Benno Bokk Yakaar.
Aujourd’hui si vous avez 20.000 doublons et que vous en déposer le même nombre dans les 48 heures qu’est ce qui peut vous garantir que vous n’en n’aurez pas encore dans ce lot qui sera encore comparé à tous les fichiers des candidats ayant déposé avant, du pouvoir comme de l’opposition.

Le spectre des doublons restera entier et le stress risque de se décupler car ce second dépôt étant celui de la dernière chance.
Le problème de l’opposition c’est qu’elle s’oppose à Macky et à elle même. Elle peine à réfléchir ensemble et à aller vers une solidarité pour passer les filtres.
Rappelons qu’au delà des doublons, il y’a le filtre de la conformité qui attend pour répondre à la question de la présence ou non du parrain dans le fichier électoral et si les informations du parrain sont conformes à celles contenues dans ledit fichier. Il va falloir encore faire une autre comparaison, cette fois avec le fichier électoral.

Dans cette épreuve de parrainages, il aurait juste fallu développer une petite application qui serait utilisé par tous les candidats à la candidature. Les collecteurs, après formation, l’auraient sur le terrain pour l’inscription des parrains. Si l’électeur a déjà parrainé un candidat l’application l’aurait juste signalé avec la mention « A DEJA PARRAINÉ ». Simple non !
Maintenant rappelons que passer les étapes du parrainage ne veut nullement dire être candidat. Il faudra ensuite prouver qu’on est exclusivement sénégalais ; qu’on est bien électeur donc bien inscrit sur les listes électorales ; Que l’on jouit de ses droits civils et politiques ; entre autres critères…Faudra bien lire le code électoral.
Thioy li diéxagoul deh !
Souleymane LY

Spécialiste en communication

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :