Affaire des 94 milliards : Le ministre Amadou Bâ défie Sonko et le taille en pièces

L’argentier de l’Etat qui est souvent cité dans l’affaire des 94 milliards soulevé par Sonko a consenti, après un long silence, apporter sa part de vérité. Selon lui, Ousmane Sonko se livre à un fantasme politique pour nuire un adversaire politique mais que la procédure à l’origine de ses agissements est claire, légale et transparente.

De passage devant l’hémicycle, le ministre de l’économie et des finances, Amadou Bâ, s’est enfin prononcé sur l’affaire des 94 milliards. Souvent cité dans le dossier du titre foncier 1451/ R, le ministre interpellé sur la question par le député Abdou Mbacké Bara Dolly, a apporté sa part de vérité. D’après lui, le titre foncier en question date de 1959, et porte sur une superficie de 258 hectares. Faisant l’historique de cette affaire, il a précisé que c’est en 1995 que le litige du TF 1451/R est survenu. « Ce n’est pas un dossier qui date d’aujourd’hui ni fabriqué par une tierce personne pour s’enrichir. C’est au total, 258 ha ou 2 millions 580 000 m2.En 1978,la famille (propriétaire) a vendu le titre à S.A.I Indépendance. Après, il y a eu des contestations au sein de la famille  propriétaire à partir de 1995.Les héritiers saisissent les tribunaux pour contester ladite vente ».En 1997, selon toujours Amadou Bâ, l’Etat du Sénégal, dans le cadre des Parcelles Assainies, engage la procédure d’expropriation. Il réussit à récupérer 121 ha du domaine concerné pour un acompte de 605 millions. Mais le 9 février 2012  (Macky n’était pas encore élu président de la République, poursuit-il, après plusieurs années de contestations, la Cour d’appel  de Dakar, casse le verdict .Les héritiers se rabattent sur la société Sofico à qui, ils ont vendu la créance qui sera, par la suite, homologuée. Dans la zone, le barème indicatif du m2 tournait autour de 25000 Fcfa. Plus tard, une Commission est mise en place pour éviter le tribunal sinon c’est le juge d’expropriation qui décide. Et Amadou Bâ d’indiquer qu’il n’a pas peur. Que le terrain a été vendu à 250 milliards par un expert commis par le tribunal. Que la procédure est tout à fait claire, légale et transparente. Selon lui, le fantasme politique, l’idée de chercher à nuire ou détruire un adversaire politique, ne doivent pas prévaloir sur un esprit rationnel.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :