Modou Diagne Fada sur ses relations avec Me Wade, sa supposée « nomination » dans le nouveau Gouvernement…

« Je n’ai pas encore été consulté par le Président pour la formation de son gouvernement…« , a confié Modou Diagne Fada à nos confrères de la Rfm. Invité de l’émission « Grand jury », le leader de Ldr/Yessal a été interpellé sur sa supposée nomination dans le future Gouvernement. Entre autres questions, ont été évoquées ses relations avec son ancien parti, le Pds.

Modou Diagne Fada de rappeler que le chef de l’Etat a en tête, « depuis longtemps ceux qui doivent composer son gouvernement. Il a dit qu’il va recentrer le gouvernement, qu’il va resserrer. C’est une prérogative de Monsieur le Président de la République. En ce qui nous concerne, nous n’avons pas encore été sollicité par le Président. C’est lui qui a été élu par le peuple Sénégalais, il est dépositaire de la confiance du peuple (…) Tout ce que nous nous sommes dit à l’intérieur de son bureau, il n’est pas indiqué d’en parler devant les micros… »

« La coalition Benno Bokk Yaakar a brillamment gagné dans la commune de Darou Moukhty et dans le département de Kébémer. Si nous n’étions pas solides, nous allions être emportés par le vent de Touba. Il y a eu un vent fort qui a balayé toute la ville de Darou Moukhty, gagnée pour la première fois par le Président Macky Sall. Je rappelle que le Président Macky Sall a été le principal artisan de sa victoire. Il a su faire une analyse froide des résultats des dernières législatives. Et il a su faire appel à des alliés utiles comme Fada, Aïssata Tall Sall, Ibrahima Abou Nguette, Diop Sy…« , s’est-il félicité d’avoir aussi participé à la réélection de son, désormais compagnon.

Accusé d’avoir trahi ses camarades du Pds, Modou Diagne Fada sera exclu du parti. Une situation qu’il prend bien, finalement car, dit-il y avoir trouvé son compte… « Nous avons eu raison. Nous ne regrettons pas le fait d’avoir été exclu du Parti démocratique Sénégalais. Nous allions prendre part à un suicide collectif. Nous étions pour insuffler du sang neuf au Pds. Malheureusement, nous n’étions pas entendu. Nous avions été diabolisés. C’est la première fois, officiellement que le Pds boycotte une élection!« , laisse-t-il entendre.

Et quant à ses relations avec Me Wade, depuis qu’il a été exclu du parti démocratique sénégélais (Pds), il rappelle que Abdoulaye Wade restera ce grand bâtisseur de la démocratie. « Il reste mon mentor en politique. J’ai beaucoup appris à ses côtés, même si du point de vue politique, je ne réponds plus de lui. Je réponds désormais de mon propre chef!« , lâche-t-il.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :