Corruption: le commandant de la gendarmerie territoriale, Moussa Fall, adresse une note incendiaire à ses subordonnés

Le commandant de la Gendarmerie territoriale Moussa Fall est en croisade contre le racket organisé auquel les gendarmes s’adonnent. Aussi incroyable que cela puisse paraître, le commandant a signé une note datée du 28 novembre dernier dans laquelle il dénonce ces « caisses illicites » logées dans les brigades. « Il m’a été donné de constater que, dans les brigades de gendarmerie, des caisses sont ouvertes au nom de l’unité sans aucun fondement légal… Il en existe trois dont les raisons qui ont amené à leur instauration sont invraisemblables d’un cas à un autre… Il y a d’abord la caisse journalière du commandant de brigade tenue à hauteur de 10 000 francs et plus, selon l’importance du réseau routier et des services effectués. Ensuite, il y a la caisse hebdomadaire établie à 15 000 francs/jour sous prétexte de subvenir aux besoins et problèmes liés à l’entretien du matériel de l’unité, au paiement du planton, au paiement du décodeur… Et enfin, il y a la caisse spéciale du commandant de brigade instaurée au profit de ce dernier avec des versements d’une ou deux fois par semaine de 100 000 francs à plus en fonction de la densité du réseau routier… Toutes ces caisses sont alimentées à chaque retour de service par un racket organisé par les commandants de brigade et leurs adjoints. C’est le cas de trois brigades décelées aux Légions de gendarmerie Sud, Centre et Centre-ouest… Les investigations se poursuivent et les résultats révèlent que c’est une pratique à l’échelle nationale… De telles pratiques, scandaleuses, qui n’honorent point l’institution, encore moins la valeur incarnée du gendarme, méritent d’être dénoncées comme les commanditaires. Les commandants de Légions et de compagnies sont invités à s’investir et faire cesser définitivement de tels agissements! »

%d blogueurs aiment cette page :